123N'oubliez pas votre pseudo en votant ! Les votes rapportent des points pour les élèves et des p$ pour les membres du personnel.


 

Then We Dance ♦ Ft.Kira Eldoga + LIBRE
Maison Dorédia
Ven 17 Mar - 22:43
avatar
Maître suprême des lapins


Messages : 668

Âge du personnage : 20 ans

Niveau : 31

Pokédollars : 2200

XP : 145


Alex
Dorédia

Kira
Dorédia
1831
Ft.Kira + Libre
Then We Dance


Les jours passèrent sans même t'en rendre compte Alex. T'avais réussi à faire évoluer ta relation avec le Yukime dont tu vise depuis que t'es ici, en vrai, tu t'es concentré que sur lui et sa belle gueule depuis quelques semaines, t'en oublie les autres qui pourraient pourtant te plaire, c'est comme si, il pouvait t'attirer en un seul geste, en un seul regard, comme un serpent perfide, il t'hypnotise pour que tu ne penses qu'à lui, ne vois que lui, et sa marche putain... Depuis combien de temps tu n'as pas tiré ton coup ? Depuis que t'es ici, depuis que tu l'as aperçu à l'entrée de l'académie, c'est vrai que tu te concentres pratiquement sur lui, les autres élèves, tu les aperçois brièvement, discute un peu avec eux, mais rien de plus en fait. Tu ne devrais pas Alex, être ainsi piégé dans une bulle avec pour seule vision ce garçon beaucoup trop attirant à ton goût, tu vas pas te le cacher, il t'excite beaucoup trop, c'est juste que t'arrive à dissimulé l'énorme bosse que t'as au niveau du pantalon, t'es maître de toi, tu sais comment te calmer encore. Mais t'as de plus en plus du mal à te contenir, la dernière fois ce n'était pas passer loin hein...Encore maintenant, tu penses encore à lui, alors que tu peines dans ta chambre pour choisir un foutu costume pour la soirée. Soirée dont tu n'aurais pas voulu participer, ce n'est pas ton truc, tu sais danser, mais t'aime pas ça, en plus de croiser des hyènes un peu partout avec leurs foutus décolletés jusqu'aux nombrils. Tu sais pas trop pourquoi les filles galères autant à s'habiller aussi chaudement, à part attirer les yeux des passants, c'est tout ce qu'elles peuvent avoir, étant donné que la moitié des élèves masculins sont gays, enfin, d'après ce que t'as entendu dire, encore, les rumeurs ne sont pas totalement fiables. Légère moue boudeuse, tu contemples le bout de tissu appartenant au kimono que l'une de tes précédentes conquêtes t'avait offert. Fabriquée main par un créateur de renom, un artiste et fabricant de kimono depuis des lustres. Cette fille avait dépensé une somme astronomique pour t'acheter un vêtement unique et modeler à ta taille, c'est sur qu'en touchant le tissu, c'est de la qualité de luxe. Un kimono traditionnel rouge avec quelques motifs représentant un oiseau, des arbres ainsi que des fleurs, avec une ceinture d'orée pour le maintenir en place. Luna et Alice tiennent délicatement le vêtement, levant légèrement leurs pattes pour te montrer avec intérêt celui-ci, t'ose contempler leurs yeux remplis d'étoiles, brillant de mille feux, c'est clair, limpide, elles veulent absolument que tu porte ce vêtement pour le bal. Pour le moment tu te contentes d'effleurer du bout de tes doigts le tissu, légèrement perplexe, tu le malaxes, réfléchie plusieurs fois à d'autres solutions avant qu'elles s'approchent de toi, l'air excités, heureuses même, elles t'offrent leurs plus belles bouilles dont elles ont les secrets, c'est ce genre de bouille dont tu n'arrives pas à résister, c'est plus fort que toi, t'as toujours eu le don d'accepter leurs petits caprices tant que ce n'était pas dangereux pour elles...Pourtant, tu continue de contempler le tissu de tes yeux d'émeraude, en même temps, t'es un peu indécis, c'est pas le genre de truc qu'on porte en soirée, surtout lors d'un bal, que diront les autres en te voyant ainsi ? Ce n'est pas non plus efféminer, c'est bien un kimono pour un homme, d'ailleurs on pourra mieux contempler ton torse avec ça... T'essaye, t'essaye vraiment de juger le pour et le contre de poter celui-ci et tes petites protégées continuent leurs lancés, s'approchant encore plus, les yeux grands ouverts, elles te fixent, attendent ta réponse avec impatience, t'as même l'impression qu'elles vont te bouffer si t'ose refuser. Vous êtes sympa... Mais ce genre de truc ne devrait pas se mettre en soirée, surtout que je vais bien me cailler avec ça... Voilà, c'est dit, et t'ose déjà apercevoir quelques mines boudeuses. Ses femelles sont encore plus chiantes que des filles réelles, non, vraiment, tu les aimes, mais elles réagissent autant qu'une humaine, c'est pour dire. T'as un léger mouvement de recul lorsqu’elles s'approchent encore un peu vers toi, l'air décidés, sourcils froncés, elles osent te fixer longuement, prête à verser des larmes si besoin... Puis, subitement un spectre rejoint l'équipe, elle contemple d'abord ses compères, puis son regard coule vers le tissu, de nouvelles étoiles apparaissent, encore plus brillantes que jamais, celle-ci te fixe et colle ses copines, trois maintenant, elles étaient trois à te faire les yeux doux putain ! Vous le savez hein... Quand je dis non, c'est non, putain... Tu regrettes presque d'avoir autant de femelles dans ton équipe, car les mâles, eux, ils t'emmerdent pas comme ça hein... T'essaye de d'évier ton regard, tu les évites, plaquant celui-ci sur le sol poussiéreux de la chambre. Pour autant elles continuent leurs bouilles adorables, agrandissant un peu plus leurs yeux pour si des fois tu n'as pas assez vu leurs étoiles qui étincelles en elle-même, légère moue perplexe, t'ose retrousser un peu ta lèvre, boudeur, t'ose te mordre ta lèvre inférieure avant d'arracher le tissu de leurs pattes. C'est bon ! C'est bon ! C'est la dernière fois, bordel ! Mais attention ! Vous allez m'aider et vous allez venir avec moi, bande de chipies... Les trois ricanèrent en cœur en te voyant aussi ronchon. Tu pris le temps de poser délicatement le vêtement sur ton lit. Tes mains viennent glisser le long de ton corps, découvrant celui-ci en attrapant les pans de ton haut que tu remontes lentement. Tu continues d'enlever tes vêtements, saisissant cette fois ton pantalon dont tu baisses le zippe, déboutonne et dont tu déboucles la ceinture avant de le faire glisser le long de tes jambes. Désormais en boxer, tu prends délicatement les pans du kimono pour y faire glisser ton corps, aider par tes petites chipies du moment, elles prennent le temps de t'aider à la placer correctement tandis que tu prends soin de l'attacher correctement, elles chantonnent en cœur, heureux, surtout la petite Luna, elle guide les autres dans un son mélodieux avant de pouvoir reculer pour mieux te contempler, les trois te fixent, te détaille, une fois bien habiller, t'as pris l'occasion qu'elles soient un peu éloignées pour enfiler un jean noir, fin, discret, et qui s'enlèvent facilement, on ne sait jamais. Dans un automatisme, ton corps se jette sur le premier miroir que tu rencontres, t'ose-te contempler pendant un moment ton reflet tandis que tes mains s'agrippent contre les bords du lavabo. Hm... Ça peut être fun comme ça... Large sourire taquin aux lèvres, le groupe qui se tient derrière toi sautille se joua avant que Luna apporte les derniers préparatifs. Un masque de renard de couleur noire, ornée de dorure au niveau des yeux et des oreilles, c'est assez fin, en plus d'avoir des moustaches couleurs or, c'est beau, en plus de ne pas pouvoir voir ton visage, la seule chose qu'on pourra reconnaître chez toi, c'est ton excentricité et tes cheveux, t'ose aussi prendre un collier en cuir noir, ornée d'une fleur fait en fil de laine, le collier te prend toute ta nuque, c'est bizarre, mais tu trouves ça plutôt plaisant comme accessoire, une fois le tout placer sur toi, t'ose prendre des chaussures discrètes, bottine assez fine et noir pour pas faire tache avec le reste, de toute façon, il est difficile de contempler tes pieds comme le kimono est un peu long, puis de toute façon, ton torse à moitié dévêtu sera la seule et unique chose que les gens regarderont. Bien, les autres dorment, ils ont l'air plutôt tranquille... Aktsin ! Tu gardes les autres pendant mon absence, compris ? Personne ne doit toucher à mes affaires, pas même mon colocataire de chambre ! Luna, Néphie, Alice, vous venez avec moi mes belles ? Ton chien électrique sursaute légèrement devant tes ordres avant d’acquiescer avec plaisir, t'ose t'approcher de lui pour lui offrir quelques caresses avant de pouvoir t’engouffrer dans le couloir silencieux et sombre du dortoir. Bon t'avoue, t'es le dernier de la maison à sortir pour la soirée, mais en même temps, un kimono, c'est galère à mettre correctement, puis merde quoi, les meilleurs arrivent en dernier non . T'arque un léger sourire taquin sur tes lèvres fines, prenant une grande inspiration pour te donner un peu de courage, tu traverses dehors avec aisance, le masque sur ta tête, t'ose ricaner quand tout le monde se retourne pour te contempler, un homme en kimono, avec une garde unique en son genre, ce n'est pas tous les jours que les élèves peuvent voir ça, t'as de la chance, la directrice c'est barrer quelques minutes après pour retourner dans l'académie, les professeurs doivent se poser des questions une fois que tu t’engouffres dans le gymnase. T'avais deviné juste, les autres sont bien évidemment habillés tel dans un bal normal, ils semblent un peu coincer du cul, vêtus de leurs vêtements trop sérieux, bon t'avoue, t'es le seul con qui à oser venir en kimono, t'ose montrer ton torse légèrement dévêtu tandis que tu marches lentement vers l'un des buffets, t'avais repéré la bouffe à des kilomètres, t'as le nez pour ça... Néphie flotte devant toi en chipant quelques amuse-gueule, complètement à l'aise, comme son maître d'ailleurs, tu te déplaces avec aisance, ricanant par moments aux regards surpris des passants. Luna prend ses gestes gracieux et se colle un peu à toi pour une fois, surement l'effet du kimono, qui sait. Alice te colle de l'autre côté, tout heureuse, elle trépigne déjà d'impatience tout en fixant la piste de danse. Pour le moment tu te contentes de grignoter quelques morceaux avant d'apercevoir une silhouette plutôt familière....Tu te déplaces avec aisance vers ladite personne tout en prenant un air hautain dans ta posture, pour aller discrètement vers elle, c'est mordu, mais au moins tu pourras pas dire qu'elle pas te repérer. T'oser lâcher d'une voix grave et enjouée tout en t'approchant un peu plus de Kira, oui, Kira, t'avait osez-la reconnaître à des kilomètres, la seule fille avec des trucs ninja sur elle hein, on reconnaît ses loisirs. Ô belle demoiselle, voulez-vous danser avec un esprit ? Ou mourir sur le champ par mon regard envoutant. Ton spectre se prend aux jeux et ose faire une grimace à la demoiselle tandis que Luna reste elle-même dans des gestes gracieux pour se présenter devant Kira. Alice ose tout foirer en criant telle une fane hystérique et se colle d'autant plus à toi en agrippant l'un de tes bras, elle te secoue légèrement, frottant sa joue contre le tissu de ton kimono, ton bras monopoliser par elle, t'ose ricaner avant de lâcher de manière naturelle. Merci Alice pour avoir niqué mes tympans. Bon sinon petite ninja, ça va . T'ose bien te plaire ici ? J'trouve ça un peu chiant pour ma part... Tout le monde est sage... C'est chiant....


Voir le profil de l'utilisateur
Maison Dorédia
Sam 25 Mar - 13:11
avatar
Comment ça le commun des mortels ne marche pas au plafond ??


Messages : 145

Âge du personnage : 18 ans

Niveau : 8

Pokédollars : 3101

XP : 15

Then we dance
FT : ALEX LAUZON // WORDS : 532
Le jour du bal avait enfin sonné à l’académie pokémon et tous les élèves, même ceux pas franchement heureux d’être ici, avaient pris la direction du gymnase où se déroulait l’événement. Kira avait participé à presque toutes les activités annexes comme la préparation de chocolat mais on doit avouer que c’était plus par principe que par réel passion. D’autant qu’elle ne craquait pas pour un garçon particulier et que du coup elle avait fait des chocolat pour tous les garçons de son dortoir. Il faut bien qu’il y ai un avantage d’être la seule fille !?

Arrivée au gymnase, je me déplace vers le buffet afin de satisfaire mon ventre qui crie famine. Je fixe la foule à la recherche d’une tête connue. Je ne vois pas de grande perche en talons aiguilles, Brian n’est donc pas encore là. Je ne pense pas que Randall va venir. Ce genre de regroupement ça doit être l’enfer pour un agoraphobe. J’irai voir si il n’ai pas rouler en boule dans un des coins sombres de l’école pendant la soirée tiens. Quand à Alex …. Pas de hurlement de stupéfaction ni de garçons qui se sauve parce qu’ils sont pourchassés … Il n’est pas là …

Je sent un regard sur mes épaule et me retourne pour voir un blondinet se diriger droit vers moi. Quand on parle du loup on en voit la queue … Ha tiens non, pour une fois il est habillé, c’est rare. Il est entouré par son trio de harpie qui monte la garde sur leur dresseur.

- Ô belle demoiselle, voulez-vous danser avec un esprit ? Ou mourir sur le champ par mon regard envoûtant.

J’ai juste le temps de poser ma main sur une de mes oreille afin d’atténuer le cri strident du pokémon d’Alex. Si je voulais être discrete c’est loupé, tous le monde ou presque s’est retourné dans notre direction et nous fixe. En même temps le groupe à de quoi attirer l’attention, entre Alex, vetue d’un kimono très beau mais pas franchement discret, ses trois pokémons, et moi qui fait bien de tête de moins qu’Alex, il y a de quoi rire.

D’ailleurs c’est ce que je fais, j’éclate de rire et souris à mon camarade de dortoir

- Haha, salut Alex, sympa ton kimono, tu ne passes pas inaperçue comme ça.

Nephie me fait une grimace pour attirer mon attention

- Oui bonjour à toi aussi Néphie, dit donc tu es devenue drôlement belle maintenant que tu as fini d’évolué on ne vois plus que toi !

- Merci Alice pour avoir niqué mes tympans. Bon sinon petite ninja, ça va . T'ose bien te plaire ici ? J'trouve ça un peu chiant pour ma part... Tout le monde est sage... C'est chiant....

- Bah écoute j’allais te dire la même chose, la musique est nulle, les gens sont coincés … il y a que la bouffe qui passe et encore … Tiens d’ailleur en parlant de bouffe

Je fouille dans une des poches de ma robe et sort une petite boite verte que je tend à Alex.

- C’est des chocolats, j’en ai fait pour tout le dortoir j’espère qu’ils seront bon.


© ASHLING FOR LIBRE GRAPH


Voir le profil de l'utilisateur
Maison Dorédia
Mer 5 Avr - 16:02
avatar
Maître suprême des lapins


Messages : 668

Âge du personnage : 20 ans

Niveau : 31

Pokédollars : 2200

XP : 145


Alex
Dorédia

Kira
Dorédia
758
Ft.Kira + Libre
Then We Dance


Tu sais pas trop si elle rit pour se moquer de toi ou si elle rit à cause de ta lapine qui avait hurlé dans ses tympans. T'hausse un sourcil dans un léger mouvement de recul. Haha, salut Alex, sympa ton kimono, tu ne passes pas inaperçue comme ça. En même temps, c'est Alex, ce n'est pas le genre à se taper dans la discrétion et faire comme les autres montent qui sont paumés en restant planté comme des cons dans les coins remplis de bouffes. Le blond est à l'aise, même vêtu dans un accoutrement pareil, il aime qu'on le regarde, qu'on le trouve différent, puis surtout, ça fait de l'animation. Il faut bien un loup parmi les moutons ma belle. D'ailleurs, ont cette demande bien entre ses pokémon et lui, laquelle attire plus les regards, entre une lapine blanche aux pompons roses, une princesse aux couleurs sombres et un spectre qui flotte au milieu avec des couleurs orangées et un pelage noir comme un corboss. Obligatoirement, le blond attire toute l'attention possible, même si pour lui, la seule chose qui peut attirer son regard, c'est le cul de Sekien, repérable à des kilomètres grâce au radar Alex. Mais pour le moment, aucune trace du Yukime. La spectre s'agite au milieu, grimace et semble vouloir se faire repérer par Kira dont elle connaître très bien grâce à l'autre boule spectrale que possède la demoiselle. Oui bonjour à toi aussi Néphie, dit donc tu es devenue drôlement belle maintenant que tu as fini d’évolué on ne vois plus que toi ! Finie ? Malheureusement, il existe encore un stade au-dessus de son évolution, faisable, mais relativement rare, tu vas bien un jour trouvé cette foutue pierre, histoire de la rendre encore plus forte et beaucoup plus attirante. Pour le moment, t'hausse les épaules sans trop savoir quoi dire, voulant garder un peu la surprise de sa prochaine évolution. Bah écoute j’allais te dire la même chose, la musique est nulle, les gens sont coincés … il y a que la bouffe qui passe et encore … Tiens d’ailleur en parlant de bouffe. Et encore, la bouffe ce n'était pas trop truc, pas de note sucrée, pas de pizza, même pas de boisson énergisante pour tenir le coup, la merde quoi. Tu grimaces pendant un bref instant, chose qu'on ne pouvait pas voir avec ton putain de masque qui cache entièrement ton visage. C’est des chocolats, j’en ai fait pour tout le dortoir j’espère qu’ils seront bon. Après les cookies de Sekien, t'avais le droit aux petits chocolats de la petite demoiselle de ta maison, ton ego en prend un coup, tu sens comme une fierté s’empare de toi et t'as un léger sourire victorieux qui étire tes lèvres. Merci ma belle... T'agrippe de tes mains la boîte qu'elle te tend. Tu malaxes pendant un moment la boîte de tes doigts fins avant de ne pas savoir où la ranger, tu t'agites un peu en cherchant un peu, mais aucune poche n'existe sur ce genre de vêtement... Néphie comprend vite ce que t'essaye de faire, flottant près de toi, elle tend sa petite main vers toi, l'agite pour t'inciter à lui donner la boîte, perplexe, tu restes à fixer sa main avant de balancer ses mots d'un air agacé. Espèce de sale gourmande ! Ce n'est pas pour toi ! Puis si je te le donne, j'suis sur de trouver le paquet vide après.... Tu tends plutôt la boîte à Luna, qui prend gracieusement celle-ci avant de l'agripper fermement de ses petites mains. Ta lapine s'agite encore un peu, crie, puis finie par aller toute seule au milieu de la piste de danse pour se déhancher un peu aux yeux de tous. Filles et femelles, c'est la même galère hein.... T'ose chuchoter ça aux coins de tes lèvres avant de rapporter ton regard vers la demoiselle, délicatement, tu agrippes avec l'une de tes dextres ton masque que tu soulèvement doucement, posé sur ton crâne et tenant avec un élastique, t'ose lâcher un large sourire avant de foncer droit vers Kira, l'une de tes mains empoignent et maintien l'une de ses hanches tandis que tu laisses tes lèvres se poser sur sa joue, quelques secondes comme ça. Tu lâches tout dans un geste brusque et t'as un léger mouvement de recul, ne sait jamais, avec les filles, les coups peuvent vites partir, pur automatisme. C'est mignon comment tu prends soin de ton petit harem hein. C'est notre pourcentage changé en chocolat ? Car bon, les photos vendues, sa gagne hein.



Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé