123N'oubliez pas votre pseudo en votant ! Les votes rapportent des points pour les élèves et des p$ pour les membres du personnel.


 

We are free † Ft.Raziel E. Anderson
Professeur
Lun 9 Jan - 21:44
avatar
Texte alternatif


Messages : 135

Âge du personnage : 30 ans

Niveau : 24

Pokédollars : 4160

XP : 25

411 WORDS
Confortablement installé dans l'aile Ouest. Un homme admire avec simplicité et une très forte admiration les divers objets de légendes ainsi que certains outils qui pouvaient être utile à une certaine époque, chaque objet tient son histoire dans ses détails, les textes posés sur des panneaux, tout semblait attrayant, silencieux et surprenant. L'homme qui souriait comme un enfant, admiré les objets d'un air malicieux, mais qui avait des étoiles dans les yeux, admiratif, calme, mais bougonnant sans cesse entre les différentes œuvres et vieux objets soigneusement posés et ranger dans des cubes en verre. Cet homme, c'est toi Viktor, le seul mec de la région qui parcourt les lieux sans vraiment ce lasser. Aujourd'hui tu t'étais simplement dit qu'une sortie serait de bon augure, les weekends sont l'idéale pour te détendre, te reposer, car les cours, à force, c'est éreintant non . En effet, il est dur d'animer et pourtant d'être stricte à la fois, surtout quand l'un des élèves sait exactement quoi répondre, mais n'écoute que dalle de tes explications, c'est chiant, énervant même... Tu as besoin de te détendre... L'endroit est parfait pour ce genre de détente, en plus de n'avoir que toi pour seule compagnie. Woh ! Ce morceau de vestige est magnifique... Je me demande... Hm... Je vois.... Pourtant, tu admires simplement de la pierre sculptée, Viktor. Un regard si désireux de savoir, que tu en oublies encore une fois ce qui t'entoure, peut-être une autre personne admire tout autant que toi les vestiges de l'histoire. Le bâtiment est immense, comportant plusieurs ailes et plusieurs thèmes, mais possible que tu sois seul avec une personne autour de toi, dans la même aile ? Tu t'en fiche un peu en ce moment, admirant simplement les objets datant d’anciennement époque. Les objets ainsi que ton Yuri étaient ta seule compagnie aujourd'hui, d'ailleurs, parlons-en de ce pauvre Yuri. Secouer depuis plusieurs munies, lui qui était tranquillement blotti autour de ton cou, il pensait dormir et le voilà valdingué dans tous les sens à cause de ton excitation un peu trop poussée par ses nouvelles découvertes. Il siffle de mécontentement, même s'il acquiesce quelquefois par tes jugements sur certaines expositions. On espère pour Viktor que personne n'osera le titiller sur sa façon d'agir aussi enfantine, après tout, il ne faut pas lui en vouloir, c'était bien sa première fois dans un musée, élève ou professeur qui se présentera à lui, jamais il ne sera seul et tranquille hein ?
We are free

Voir le profil de l'utilisateur
Professeur
Lun 20 Fév - 22:05
avatar
Freedom.


Messages : 30

Âge du personnage : 28 ans

Niveau : 7

Pokédollars : 2410

XP : 20








We are free.
« Libre - Viktor. »


Elle se le demandait encore : comment diable avait-elle pu se foirer autant ? Certes, Raziel avait un sens de l'orientation incroyablement ridicule dés qu'elle se retrouverait au sein d'une grand ville mais, tout de même. La jeune femme avait les bras croisés, scrutant l'immense bâtiment d'un air suspicieux tandis que Jibrail reniflait l'air, tentant vainement de saisir une odeur un peu chaude. Le Caninos couina, les oreilles un peu en arrière : hm, ça ne sentait rien de ce qu'il espérait. Assalim eut un air intrigué, levant le regard vers sa dresseuse qui semblait fort ennuyée, son menton fin coincé entre deux doigts. Le fait ennuyeux, en plus d'être perdu, c'était que la jeune femme avait dû coup décidé de mettre une simple robe pour la facilité de la chose à l'enlever et la remettre ; plutôt pratique lors des passages aux sources thermales.

Vous trouvez que ça ressemble à un quelque chose qui pourrait abriter des sources thermales ? Eh, il n'y aurait pas écrit Muséum dessus sinon, hein ?

Evidemment, ce n'était pas les sources thermales ici. Soupire. Raziel laissa glisse son regard sur Jibrail qui avait reprit un air plus joyeux, battant sa queue touffue, la langue pendant entre ses petits crocs blancs. La jeune femme arqua un sourcil, ne pouvant empêcher le coin gauche ses lèvres remonter doucement devant l'attitude de son canidé de feu.

Bien, va pour une sortie au musée, préparez-vous à apprendre un tas de choses, j'ai une sacrée mémoire.

Jibrail aboya furieusement, visiblement particulièrement emballé par l'idée tandis qu'au contraire, le Gobou tirait la tronche : entrer dans un tel bâtiment devait signifier qu'ils rencontreraient du monde ou du moins, qu'il y aurait du monde. D'autres humains, d'autres Pokémon... Il aurait tant aimé rester devant le petit point d'eau boueux que Raziel lui avait fait juste devant leur maison... Ça, c'était une douce journée ! A barboter dans la boue, sous le soleil, tranquille, éloigné de tout bruit. Mais non, le pauvre Assalim était tombé sur Raziel et Jibrail, deux êtres qui refusaient - à moins d'une très bonne raison - de rester enfermés. Enfin, d'une certaine façon, le Gobou se disait qu'une source avec de l'eau chaude cela lui aurait plu, c'était barboter aussi non ? Ah, cela aurait pu être si bien...
Perdu dans ses pensées, le pauvre Assalim n'avait même pas remarqué que Raziel l'avait porté à l'intérieur, ils avaient déjà bien avancé et la voix de la dresseuse se faisait entendre ; c'était un son léger, doux, elle murmurait afin de ne pas déranger. Enfin, finalement, il n'y avait pas grand monde.

... et là, c'est une statue d'Arceus, celui qui serait la source de toute création, il nous a tous façonné, notre monde aussi, à vrai dire, on dit qu'il est le créateur de la matière elle-même ! Impressionnant non ?

Jibrail était assit, silencieux, scrutant d'un air profondément admiratif et impressionné l'immense Pokémon représenté là. Raziel posa doucement Assalim sur le sol un peu froid, croisant ses bras, reportant son attention sur la statue d'une minutie sublime. Quels genre de mains façonnait de telles statues ? Il fallait un talent incroyable. Raziel se déplaça un peu, scrutant les cages de verre enfermant quelques objets d'un temps ancien. Il y avait là beaucoup de choses qu'elle ne connaissait guère, des choses propres à cette région ; elle reconnaissait cependant un fossile, le fossile Crâne, celui qui donnait naissance à un Kranidos. Léger frisson le long de sa colonne vertébrale tandis qu'elle se souvenait d'un moment à Sinnoh, celui où il avait fallut calmer les nerfs d'un Charkos fou furieux.

Psst, venez-voir par ici... C'est... Oh ?

Raziel, en cherchant du regard ses deux compagnons toujours plantés devant la statue d'Arceus, venait d'apercevoir un homme qui s'agitait tel un enfant devant les multiples choses présentées. Un fin sourire se dessina sur les lippes de la jeune femme qui ne pu s'empêcher d'approcher.

Dis donc, je ne pensais pas tomber sur un élève dans les environs.

Elle avait dit cela sur le ton de l'amusement - exprimant cette phrase rapport au comportement de l'homme -, un sourire en coin tandis qu'elle reniflait l'air, se penchant un peu vers l'inconnu. Ah, elle avait déjà sentit cette odeur quelque part ! Cessant son étrange agissement, elle prit soin de reculer d'un pas à la vue - elle le voyait enfin ! - de l'Abo enroulé autour de son dresseur.

Vous êtes aussi professeur à l'Académie non ? J'ai déjà sentit cette odeur quelque part... Du moins, il me semble... hm... Ah, très joli Abo que vous avez là !

C'était une tentative comme une autre, pour connaître les collègues ; Jaizu lui avait dit de le faire. Et généralement, le vieux avait eu de bons conseils, pourquoi cracher dessus maintenant ? Certes, son entrée en matière n'avait pas été des meilleurs, taquiner avant de venir renifler étrangement son interlocuteur... Hm, il y avait indéniablement mieux.



— Je viens déterrer ce pauvre RP délaissé, si cela ne te déranges pas ! o/


© ALEX POUR POKEMON REAVEN
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur
Mar 21 Fév - 19:41
avatar
Texte alternatif


Messages : 135

Âge du personnage : 30 ans

Niveau : 24

Pokédollars : 4160

XP : 25

Personne n'aurait pensé que tu rencontrerais quelqu'un dans un musée. Tu t'étais pour une fois lâché et l'excitation était palpable devant autant de découverte, porté par ton envie enfantine d'exagérer les choses. Te regarder devait être tellement comique Viktor, c'est toujours amusant de te voir agir si différemment de d'habitude, ce coté enfantin, tu l'aimes pas, mais bon sang que tu ne peux pas t'en empêcher ! Ça n'a pas loupé et t’entend brièvement une fois qui caresse préalablement tes tympans. C'est doux, agréable, ce timbre semble doué pour te calmer, même si t'hésite pas à sursauter devant la surprise de croiser quelqu'un dans un silence pesant, en plus dans un lieu pas vraiment populaire. Dis donc, je ne pensais pas tomber sur un élève dans les environs. T'as un léger sursaut encore une fois et t'es incroyablement gênée. Tu viens seulement de capter, mais la voix efféminée viens pas de te traiter d'élève là . Que... QUOI ? T'es un peu abasourdi et t'ose rien dire, tu te contentes seulement de te retourner pour voir l'origine de cette voix douce. En même temps, elle n'a pas tort Viktor, t'étais tellement excité qu'on aurait dit un gamin dans un marchand de bonbon, encore, c'est gentil cette comparaison... Tu es un peu honteux de toi-même et ton foutu coté enfantin, t'ose-te réprimander en mordant férocement ta langue, t'ose grimacer de douleur avant de lâcher un large sourire, nerveux, incroyablement nerveux... Tu es aussi un peu gêné qu'on découvre cette partie de toi. Yuri ne peut que remercier la demoiselle, enfin il va pouvoir pioncer sans que tu bouges dans tous les sens, t'était clairement calmé, telle une douche froide, elle s'abat sur toi et s'approche beaucoup trop. Tu n'as pas capté que c'était de l'humour, t'était plus ancrée dans la moquerie, puis t'es trop nerveux pour capter quoique se soit de toute façon. Elle se penche, son nez bourgeonnant pour renifler les odeurs qui t'entourent. T'as une légère impression d'être avec un chien, mais tu te retiens de ce genre de commentaire, léger mouvement de recul, tu prends seulement tes distances d'un air gêné. Bon vraiment c'était gênant, pourtant tu sentais pas une odeur unique en son genre, tu sens pas mauvais non plus, non ? T'as pris une douche tous de même, t'es pas ce genre de type qui aime l'odeur de transpiration et qui prend des douches de manières aléatoires. Non, t'es un putain de maniaque pour ce genre de chose, t'aime pas sentir mauvais, c'est un fait, mais alors pourquoi elle te renifle comme ça là ? Vous êtes aussi professeur à l'Académie non ? J'ai déjà sentit cette odeur quelque part... Du moins, il me semble... hm... Ah, très joli Abo que vous avez là ! Tu rêves ou elle essaye de se rattraper ? Comme si elle allait tomber d'un arbre et qu'elle s'accroche à l'une des branches, espérant que ça tient. T'es un peu troublé et tu t'en cache pas, levant l'un de tes sourcils tout en reculant un peu. Tu prends le temps de détailler un peu la bête. Une femme particulièrement attirante. T'ose la détailler un peu plus, e manière sans gêne, mais tu ne pouvais pas te restreindre devant un corps si bien former. Ses courbes sont bien dessinées, celles-ci sont faite donné envié, elles envoutent la moindre paire d'yeux qui pourrait les admirer. T'as l'impression de regarder une œuvre d'art et tu ne peux que frissonner devant ses yeux, ambré comme les tiens, mais particulièrement fins, tel un félin qui seraient prêts à traquer sa proie. T'es à la fois gêné et attiré, t'es un putain de paradoxe Viktor, mais tu détournes les yeux, d'un air gêné, t'essaye de prendre la parole d'un air sérieux, raclant ta gorge au passage pour reprendre contenance. Hm... Merci ? Oui ! Je suis le professeur Drougov et vous, vous êtes l'une des œuvres d'art qui appartient au musée ? Petite boutade, en plus de lâcher un compliment malgré-toi. T'ose reprendre la parole après quelques secondes de réflexion. Non, plus sérieusement. Vous êtes l'une des enseignantes de l'académie n'est-ce pas ? Ce n'est pas vous qui enseignez la SDP ? En tout cas je suis enchanté de vous rencontrer ! Pour l'odeur, tu préfères t'abstenir et oublier ce petit bémol. Disons que de toute façon, tu as peut-être une odeur de fleur qui traine sur toi, à force de manipuler autant de plantes.
We are free

Voir le profil de l'utilisateur
Professeur
Mer 22 Fév - 1:59
avatar
Freedom.


Messages : 30

Âge du personnage : 28 ans

Niveau : 7

Pokédollars : 2410

XP : 20








We are free.
« pv - Viktor. »


Tandis qu'elle observait tranquillement le jeune homme qui se trouvait sous ses prunelles dorées, elle songeait à un point important qu'elle avait à nouveau omit : stopper avec ses attitudes étranges. Jaizu le lui avait dit pourtant, combien de fois ? Beaucoup trop mais visiblement, cela n'avait aucunement suffit. "On ne se comporte pas ainsi en société, Elaine, tu ne peux pas sentir les gens et ne pas respecter les espaces personnels pour les observer sous toutes leurs coutures." Ah. C'était certainement pour cela que son pauvre interlocuteur était si gêné et qu'il avait parut si surprit.
Silencieuse, quelque peu ennuyée de s'être laissée une nouvelle fois allée à cette habitude, Raziel finit par se dépêtrer de ce sentiment pour observer convenablement l'être. Ses mires étaient aussi ambrées que les siennes et il était tout de même grand, arborant une crinière sombre, un visage aux traits habilement dessinés. Il semblait en faire de même, attardant son regard sur elle avant de soudainement les détourner sous l'air intrigué de la Rosalienne. Cependant, ses interrogations s'envolèrent lorsqu'il s'exprima, laissant échapper un compliment. Raziel ne put empêcher les commissures de ses lèvres s'élever légèrement dans un sourire mêlant une certaine satisfaction. Les compliments, ça faisait toujours du bien après tout. Se faire flatter son ego était plaisant.

Peut-être bien ! Souffla t-elle en guise de réponse, effectuant un léger clin d’œil, sourire amusé.

Il reprit alors, posant la question à propos du SDP. Raziel hocha légèrement la tête, conservant son léger sourire.

Je suis Raziel Elaine Anderson et en effet, je suis la prof' de SDP, enchantée également !

Quelle plaie, d'une certaine façon d'avoir deux prénoms. Puis, Raziel n'appréciait aucunement le premier, le trouvant trop... Hm, trop... Rrrrrrazzzzzziel, enfin, un peu naze au final, disons les choses simplement. Peut-être en effet qu'elle aurait pu en changer, ou simplement mettre un prénom à la place de l'autre mais durant toutes ses années de vagabondages, elle avait eu autre chose à penser. Ce n'était pas un nom qui remettrait toute sa vie en question.
Elle pointa finalement son nez du doigt, arborant un petit air mêlant un certain embarras à sa maigre désolation.

Je tiens tout de même à clarifier ça, c'est une vieille habitude très peu adaptée à la vie en société, excusez-moi si cela vous a surprit.

Des raclements furent audibles sur le sol lisse et impeccable, laissant apparaître le Caninos et le Gobou, ils en avaient visiblement eu assez de contempler la statue d'Arceus. Jibrail scruta longuement Viktor avant d'arborer un air détendu, visiblement, l'odeur florale qui se dégageait de l'homme lui plaisait. Tandis que le Poissonboue, évidemment, il était déjà impressionné par la taille de cet humain mais, le Abo enroulé sur ses épaules n'étaient aucunement rassurant. Alors il recula, venant se caler entre les jambes de sa dresseuse.

Sinon, vous enseignez quoi à l'Académie ? Je dois avouer que je ne connais aucun de nos autres collègues.

Raziel avait capté l'odeur florale mais... Eh, elle n'avait aucune idée des autres matières qui étaient données au sein de l'Académie. Peut-être que traîner en salle des professeurs aurait pu aider la chose ? Connaître d'autres membres du personnels, savoir ce qu'ils faisaient, apprendre d'eux, tisser des relations saines entre collègues. Enfin, il fallait une petite phase d'adaptation, Raziel finirait bien par s'accoutumer de tout ça. Après tout, son arrivée était encore fraîche.







© ALEX POUR POKEMON REAVEN
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur
Sam 11 Mar - 23:02
avatar
Texte alternatif


Messages : 135

Âge du personnage : 30 ans

Niveau : 24

Pokédollars : 4160

XP : 25

Tu ne sais clairement pas comment agir devant cette demoiselle Viktor. Complètement perdue, paumé même ! Tu sais pas trop quoi lui dire, ni même comment le dire, t'as la gorge sèche, noué, t'ose claquer ta langue contre ton palet tandis que tes dents viennent taquiner nerveusement ta lèvre inférieure. Elle prend ses aises et t'offre un clin d’œil, cela rend son visage d'autant plus attrayant tandis qu'il lâche quelques mots d'un air assuré. Je suis Raziel Elaine Anderson et en effet, je suis la prof' de SDP, enchantée également ! À peine cette phrase lâchée que tu commences doucement à te calmer, relâchant la pression que t'avais sur tes épaules, elles s’affaissent, doucement, tu crois que tu reprends un peu tes esprits en balançant ses quelques mots d'une voix un peu tremblante. En... Enchanté ! Mais tu l'avais déjà dit putain ! Mais quel con ! Tu te maudis intérieurement tandis que tu martyrises un peu plus ta langue avec tes dents, nerveux, t'es incroyablement nerveux, en plus de faire des conneries, mais putain Viktor ! T'es vraiment maladroit quand il s'agit de communication entre humains, en même temps, les plantes c'est plus facile, elles, elles te répondent pas... Tu viens seulement de tilter qu'elle pointe son nez avec l'un de ses doigts, effleurant celui-ci légèrement avant de lancer d'une manière franche. Je tiens tout de même à clarifier ça, c'est une vieille habitude très peu adaptée à la vie en société, excusez-moi si cela vous a surprit. T'arque un sourcil, d'un air un peu surpris. Non, vraiment, cette fille est d'une franchise sans pareille. Mais cela te choque un peu moins que cette éternelle habitude qu'elle côtoie régulièrement, cela t'as surpris, c'est vrai, c'est surtout rare de voir ce genre de chose auprès de la gent féminine, une professeur en plus. T'as un léger sourire gêné tandis que l'une de tes mains grattes nerveusement l'arrière de ta tête. C'est sur que ça surprend ! Mais ce n'est pas grave... Je pense... Qu'on peut s'habituer à force... Pas avec toi, mais les autres peut-être. Qui sait, en même temps tu ne connais pas trop tes autres collègues dont tu n'as pratiquement jamais vu leurs têtes, comme t'es pas non plus souvent dans la salle qui regroupe le moindre professeur, t'es plus dehors en train de réfléchir ou t'admire les plantes, généralement ton boulot est finie durant des mois en avance, t'es pas un bosseur pour rien en vrai, c'est à la fois une qualité et un gros défaut. Après ce petit moment de blanc, tu t'aperçois des petites bêtes s'approcher de la demoiselle dons t'essayent de te répéter le nom en tête histoire que tu saches pour la prochaine fois. Un chien dont tu sais plus trop l'espèce et une petite grenouille . Tu sais pas trop non plus, mais t'en a déjà vu quelque part, Alex, l'un des élèves dont tu connais que de nom et de sa fameuse réputation de chieur, il doit en avoir une aussi, mais encore une fois, le nom t'échappe, non, Viktor, tu devrais vraiment réviser les noms quand même... Sinon, vous enseignez quoi à l'Académie ? Je dois avouer que je ne connais aucun de nos autres collègues. Tu dois avouer que toi non plus tu connais aucunement tes collègues, faudrait qu'un jour vous vous fassiez une réunion du terroir devant la fameuse cafetière de la salle des professeures, mais pour le moment tu hausses légèrement les épaules, faisant une petite moue tandis que t’élargis un peu plus ton sourire. Je vous avouerais que moi non plus je ne connais pas nos autres collèges. Je ne suis pas souvent dans la salle des professeurs, je préfère travailler chez moi ou en pleine nature, dans les jardins. Sinon je prends énormément d'avance dans mon travail pour pouvoir admirer les paysages. Mais sinon j’enseigne dans la botanique. Matière que beaucoup d'élèves n'aiment pas vraiment on dirait, bon en vrai, t'as pas croisé beaucoup d'élèves qui doivent t'avoir en cours, enseignant simplement à l'une des options et non les deux. Pour le moment tu n'as eu aucun cours et t'as aucun élève qui est venue te voir juste par simple curiosité. Yuri se lève un peu et siffle amèrement contre l'une de tes oreilles en guise de réprimande pour pas l'avoir présenté à la demoiselle, c'est qu'il est caractériel quand il veut le bougre. Ah oui... Je vous présente Yuri ! Mon compagnon...grognon. Tu n'aurais pas dû dire ça dans un ricanement. Maintenant ton serpent sort ses canines et te griffe légèrement la peau en signe de punition, il siffle une dernière fois avant de se blottir contre ton cou, reprenant surement sa sieste de tout à l'heure.
We are free

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé